vider un appartement suite à un décès

Comment vider un appartement suite à un décès ?

Un décès n’est pas toujours une situation à quoi on a pu se préparer. Il s’agit d’un événement très difficile que chaque personne est obligé de faire face. Mais pas que, il faut encore penser à vider l’appartement du défunt. Pour vous aider dans cet événement, vous pouvez toujours confier la tâche à un professionnel. Sinon, voici quelques conseils pour vous aider dans cette démarche.

Les directives prévues par la loi en cas de décès

Bien que la perte d’un être cher soit une épreuve difficile. Il est encore plus difficile de s’occuper de tout son bien suite à ce tragique événement. Cette étape nous force à revoir des souvenirs qui bouleversent tous nos sentiments. D’après la loi, un inventaire doit être réalisé dans les cas suivant : si l’un des héritiers est mineur, sous tutelle ou absent. Même si la vente n’est pas envisageable, l’inventaire doit avoir lieu. Pour en savoir plus à ce sujet, cliquez ici. Suite à cet acte, vous aurez la liste et la valeur de tous les biens que ce soit les meubles ou les objets décoratifs. Beaucoup de litige entre héritier ont été résolus grâce à cette action.

Faire un tri pour faciliter le travail

La première étape consiste à faire un tri entre les affaires que vous souhaitez conserver et ceux dont vous voudrez vous débarrasser. On commence le plus souvent par trier les petits objets. On distingue les habits, les chaussures, les accessoires. En termes de décoration on retrouve les objets culturels. Par la suite on s’occupe des courriers importants. Il vous faudra être vigilant pour repérer ceux qui doivent être encore prise en compte et ceux qui sont déjà dépasser. Ensuite il faudra traiter les objets du quotidiens et les produits de consommation. Les souvenirs sont les plus difficiles à trier car on a envie de tous les conserver. On continue sur les meubles plus grands qui sont rarement garder car ils occupent une place importante. Malgré le manque et le vide laissé par l’être cher qu’on a perdu, on ne peut pas tout garder.

Lire plus ici : refus de succession, que faire des meubles ?

Vider un appartement suite à un décès : les erreurs à éviter

Comme mentionné précédemment, on ne peut faire l’impasse sur l’inventaire obligatoire en particulier si l’héritier est mineur. Les droits de successions peuvent devenir considérables si on ne fait pas un bon inventaire. En cas de dette accumulé par le défunt, on ne peut pas vendre tout ses biens avant la visite officielle du notaire. Il faut également noter que toute tentative de s’arroger incognito d’un part d’héritage est passible d’être qualifiée de recel successoral. Le responsable de l’acte peut subir les lourdes conséquences dont la perte sur les biens dissimulés, s’acquitter des dommages et intérêts et le remboursement des frais de procédure.Un objet valeureux doit être estimé à sa juste valeur pour votre bien. Les brocanteurs profitent de la détresse de ses clients pour racheter à prix minimes des objets qui valent des fortunes..

A qui s’adresser pour vider l’appartement suite à un décès ?

Plusieurs solutions s’offrent à vous une fois que le tri a été effectué. Pour les objets de valeurs, la bonne solution reste les ventes aux enchères. Les connaisseurs n’hésitent pas à dépenser des sommes considérables face à un bel objet. Pour les meubles et objets encombrants, vous pouvez les envoyer dans un dépôt-vente. Le commerçant se chargera de vendre vos objets en prenant une commission entre 20 0 30 %. Vous pouvez réaliser une vide-maison. Il possède des avantages intéressants : vous ne faites aucun déplacement. Il faut toutefois prendre soin de respecter les étapes administratives. Découvrez dans cet article comment organiser son premier emménagement !

Author: Damien